Les requêtes QBE en long en large et en travers

QBE est un langage de requêtes révolutionnaire concurrent à SQL. Il a été inventé par Moshe Zloof pour le compte de la compagnie IBM, en 1977.
Paradox, contrairement aux autres SGBDR, travaille nativement en interface QBE lorsque l'on veut écrire des réquêtes. QBE signifie, Query By Exemple, c'est à dire, « requête par l'exemple »...
En d'autre termes, il ne s'agit pas, pour l'utilisateur, ni le développeur, d'apprendre un langage de requêtes, mais tout simplement de définir une image de la réponse que l'on veut obtenir, pour voir figurer les données
répondant à l'interrogation demandée. Une telle interface est bien plus proche de la demande de l'utilisateur, bien plus simple à mettre en oeuvre, mais possède certaines limites.
Particularité du QBE de Paradox, il ne fournit pas un pointeur sur une table existante, mais génère une nouvelle table, dite table réponse contenant à un instant T, l'image des données répondant à la requête...

Dans cet article, nous allons voir tout du QBE, du plus simple au plus compliqué...

Lire l'article.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2003 Frédéric Brouard. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.