Indexation documentaire & bases de données

A chaque fois que je passe du temps à réfléchir sur le problème de l'indexation textuelle de données, il y a toujours un pro de SQL Server pour me rabrouer ... "passe donc en indexation 'full text', c'est une fonction de base du SGBD !".
Je dois sans doute être profondément réfractaire à Microsoft, mais au vu de mon expérience, enrichie d'ailleurs par celle des autres, je préfère une solution en qui j'ai toute confiance, dont je maîtrise le paramétrage et la montée en charge, plutôt que de m'en remettre à Saint Isidore de Séville, patron d'Internet...

L'indexation et la recherche sont des points cruciaux des sites Web. En matière de recherches textuelles, les études montrent qu'en dessous d'un taux de 50% de réponses pertinentes, l'utilisateur abandonne l'outil de recherche. Une explication certaine au fait que les internautes qui naviguent sur des sites marchands ne sont que 1 à 2% à passer commande !

Le but de cet article est donc de comprendre et de mettre en œuvre certaines techniques utilisées pour l'indexation et la recherche textuelle.

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnelSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Préambule

Ma réflexion ne date pas d'aujourd'hui — j'ai commencé ce genre de travail avant que SQL Server ne propose ce genre de service — et ai continué récemment avec des projets dans mon entreprise.

Voici donc ces éléments rassemblés dans le présent document et j'espère que vous prendrez plaisir à cette lecture.

Quelques définitions

Syntaxe

Tous les développeurs connaissent le sens du mot syntaxe (enfin, les bons développeurs... !).
Je ne ferais donc pas l'injure à nos lecteurs de recopier la notice du petit Robert ni du grand Larousse...

Sémantique

La connaissance du sens du mot sémantique est moins répandue, d'autant qu'elle dépend du sens des mots donc de la sémantique... Loin d'être une tautologie et bien que ce charabia tende inéluctablement à vous faire sourire, je viens de vous faire pointer de l'intellect toute la difficulté a exercer une distinction entre sémantique et syntaxe...

Je ne donnerais qu'une définition par opposition de la sémantique, en indiquant que si la syntaxe s'occupe de la grammaire, la sémantique, elle, s'occupe du sens, c'est à dire de ce que mes mots et les phrases veulent dirent, autrement dit, des idées qu'ils véhiculent.

1. Indexation de base

1.1. Mots clefs et index

Il s'agit là d'une vieille méthode largement en usage dans les documents publiés sous forme papier. On y trouve deux modes différents : l'abstract et l'index encore appelé thésaurus.

Les abstracts sont en général utilisés dans la documentation juridique et sont placés en tête du document souvent sous le titre. Ils permettent, avant de lire la publication, de connaître le contexte juridique, c'est à dire quels sujet sont traités. Il s'agit essentiellement de mots ou d'expressions, rarement de phrases.

Image non disponible
exemple d'abstract en entête de résumé de jugement, bulletin du SNPI

L'index est en général une liste de certains mots savamment choisis, ou bien la totalité des nom propres cités dans un document, avec un renvoi pour chaque page ou se trouve ce mot ou ce nom propre.

Image non disponible
index de l'ouvrage "Introduction aux bases de données" de Chris Date

A l'origine, les abstracts et index sont créés manuellement et de toute pièces, soit par les auteurs, soit par les éditeurs des publications.
Avec l'apparition de l'informatique certains mécanismes de création d'index ont vus le jour. Par exemple Word de Microsoft permet de créer un index à condition de marquer chaque mot du texte à indexer. Inconvénient : un même mot situé à différents endroit du texte doit faire l'objet d'une marque spécifique pour chaque occurrence (fastidieux). Avantage : grande latitude dans le choix des mots à indexer (précision).

Dans tous les cas (abstract ou index) nous avons des mots clefs, c'est a dire des mots possédant un sens fort... En effet il ne viendrait pas à l'esprit des auteurs d'indexer des mots comme "le", "mais" ou encore "je", "de" !

Une indexation manuelle d'un document électronique, lorsqu'elle est faite sérieusement reste encore un choix basique mais excellent par sa simplicité...

1.2. Indexation automatique

Mais la tentation est forte de se servir de l'informatique pour indexer de manière automatique des documents à forte contenance textuelle...

Nous allons donc étudier la problématique de l'indexation dite "plain texte"...

1.2.1. Le problème

Soit un ensemble de textes que l'on aura, pour simplifier nos propos, stockés dans une base de données sous le format suivant :

 
Sélectionnez

create table TEXTE
( TXT_ID     INTEGER not null primary key,
  TXT_TEXTE  TEXT not null)

TXT_ID permettant d'identifier de quel texte il s'agit et TXT_TEXTE contenant le texte à indexer.

Voici les données qui nous servirons d'exemple pour notre démonstration :

 
Sélectionnez

insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (1, 'Le petit chat est mort.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (2, 'Il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (3, 'Comprendre et entreprendre sont les deux mamelles du commerce.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (4, 'Prendre le temps de vivre, pour soi, mais aussi pour les autres.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (5, 'Dans la vie il y a des hauts et des bas.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (6, 'Ne pas confondre la basse, en fait une guitare, et la contrebasse, en fait un gros violon.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (7, 'Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger!');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (8, 'Partir c''est mourir un peu.');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (9, 'La mort n''est pas une fin en soi!');
insert into TEXTE (TXT_ID, TXT_TEXTE)
       values (10, 'Prudence est mère de sûreté. N'est ce pas les garçons ?');

Le premier élément est de constituer une table contenant tous les mots de tous nos texte, mais sans redondance. Voici le format de cette table :

 
Sélectionnez

create table MOT
( MOT_ID   INTEGER not null primary key,
  MOT_MOT  CHAR(32) not null)

MOD_ID étant l'identifiant du mot et MOT_MOT le mot lui même.

Il faut bien entendu créer une table de jointure afin de lier un mot à un texte. Appelons par exemple cette table INDEX :

 
Sélectionnez

create table INDEX
( TXT_ID     INTEGER not null,
  MOT_ID     INTEGER not null,
  constraint PK_INDEX primary key (MOT_ID, TXT_ID))

Si nous regroupons tous les textes en un seul bloc :

 
Sélectionnez

Le petit chat est mort.
Il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent.
Comprendre et entreprendre sont les deux mamelles du commerce.
Prendre le temps de vivre, pour soi, mais aussi pour les autres.
Dans la vie il y a des hauts et des bas.
Ne pas confondre la basse, en fait une guitare, et la contrebasse, en fait un gros violon.
Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger!
Partir c'est mourir un peu.
La mort n'est pas une fin en soi!
Prudence est mère de sûreté. N'est ce pas les garçons ?

Nous devons constater qu'il serait souhaitable de retirer tous les signes de ponctuation afin d'isoler les mots les uns des autres… Retirons donc les virgules, points, points d'exclamation, tirets, etc...
Mettons aussi tous les caractères en minuscule (ou en majuscule !).

 
Sélectionnez

le petit chat est mort
il fait beau le soleil brille les oiseaux chantent
comprendre et entreprendre sont les deux mamelles du commerce
prendre le temps de vivre pour soi mais aussi pour les autres
dans la vie il y a des hauts et des bas
ne pas confondre la basse en fait une guitare et la contrebasse en fait un gros violon
il faut manger pour vivre et non vivre pour manger
partir c est mourir un peu
la mort n est pas une fin en soi
prudence est mère de sûreté n est ce pas les garçons

Un autre problème est posé par les accents… Devons nous les laisser ?
Le débat est plus délicat qu'il n'y paraît. Une excellente manière de procéder serait de conserver le mot avec ses accents et caractères spéciaux et une version allégée. Dans notre exemple nous retirerons toutes les lettres en dehors du jeu [a .. z] plus le caractère espace.
Notez que certains auteurs conseille de conserver le tiret afin de préserver les mots composés...

 
Sélectionnez

le petit chat est mort
il fait beau le soleil brille les oiseaux chantent
comprendre et entreprendre sont les deux mamelles du commerce
prendre le temps de vivre pour soi mais aussi pour les autres
dans la vie il y a des hauts et des bas
ne pas confondre la basse en fait une guitare et la contrebasse en fait un gros violon
il faut manger pour vivre et non vivre pour manger
partir c est mourir un peu
la mort n est pas une fin en soi
prudence est mere de surete n est ce pas les garcons

Nous constatons maintenant que nous avons des lettres isolées, comme "c" et "n" qui sont difficilement interprétable. Il n'y a aucun intérêt à les conserver. De même, certains mots comme "le", "il", "les", "et", c'est à dire, les articles, les pronoms, les conjonctions de coordination… n'ont pas un grand intérêt pour la compréhension du texte. On peut donc les retirer :

 
Sélectionnez

petit chat est mort
fait beau soleil brille oiseaux chantent
Comprendre entreprendre sont deux mamelles commerce
Prendre temps vivre soi autres
Dans vie hauts bas
confondre basse fait guitare contrebasse fait gros violon
faut manger vivre vivre manger
Partir est mourir peu
mort est fin soi
prudence est mere surete est garcons

Nous remarquons en sus que certains mots reviennent fréquemment, comme le mot "est" (verbe être conjugué). On peut aussi le retirer.

1.2.2. Les mots noirs

L'ensemble des mots que l'on retire s'appellent des "mots noirs"...
Dans notre exemple, on été considéré comme mots noirs : "le", "est", "il", "les", "et", "sont", "du", "de", "pour", "mais", "aussi", "des", "pas", "non"

Une idée consiste alors a créer une table des mots noirs afin de paramètrer le retrait de ces mots noirs. Elle pourrait avoir la forme :

 
Sélectionnez

create table MOTS_NOIRS
(MOT_NOIR  CHAR(32) not null primary key)

Qui pourrait être alimentée comme suit :

 
Sélectionnez

insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('a')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('assez')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('au')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('autre')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('autres')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('aux')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('avec')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('b')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('c')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ca')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ce')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('cela')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('celle')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('celles')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('celui')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ces')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('cet')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('cette')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ceux')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ci')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('comme')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('comment')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('d')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('dans')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('de')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('deja')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('des')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('donc')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('dont')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('e')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('elle')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('elles')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('en')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('enfin')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('et')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('f')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('g')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('h')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('i')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('il')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ils')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('j')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('je')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('k')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('l')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('la')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('le')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('les')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('leur')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('leurs')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('lors')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('lui')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('m')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ma')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('malgre')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('me')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('mes')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('mon')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('n')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ne')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ni')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('non')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('nos')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('notre')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('nous')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('o')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('on')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ou')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('oui')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('p')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('par')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('pendant')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('pour')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('puis')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('q')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('qu')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quand')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quant')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('que')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quel')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quelle')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quelles')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quelque')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quelques')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quels')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('qui')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('quoi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('r')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('s')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('sa')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('sans')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('se')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('si')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('sous')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('sur')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('t')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ta')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tandis')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tant')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('te')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tel')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('telle')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('telles')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tels')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tes')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('toi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ton')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('toujours')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tous')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tout')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('toute')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('toutes')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('trop')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('tu')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('u')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('un')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('une')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('v')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('voici')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('voila')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('vos')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('votre')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('vous')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('w')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('x')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('y')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('z')

Mais attention ! Ne pas placer dans cette table tous les mots qui vous paraissent inintéressant... En effet certains mots qui paraissent de faible intérêt peuvent avoir un sens très précis. Voici quelques exemples de mots à ne pas faire figurer en mots noirs : "car", "or", "mais", "est", "du", "pas", "son". Pourquoi ? Lisez la phrase suivante, qui, je vous l'avoue est un peu tirée par les cheveux :
CAR de transport couleur OR, roulant vers l'EST contenant du MAÏS ayant payé son DU et fait quelques PAS dans la neige au SON de la cornemuse.

Enfin, parmi les mots noirs, on peut rajouter les chiffres romains, qui sont souvent utilisés pour numéroter des paragraphes de textes :
Voici donc quelques ajouts de plus :

 
Sélectionnez

insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('iii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('iv')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('vi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('vii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('viii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('ix')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xiii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xiv')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xv')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xvi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xvii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xviii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xix')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xx')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxiii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxiv')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxv')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxvi')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxvii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxviii')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxix')
insert into MOTS_NOIRS (MOT_NOIR) values ('xxx')
...

et ainsi de suite en considérant que les lettres L, C, D et M représentent respectivement cinquante, cent, cinq cent et mille. Exemple : 1953 = MDCCCCLIII

On pourrait aussi élargir notre table des mots noirs, à quelques mots supplémentaires comme :

 
Sélectionnez

certains
certaines
aucun
aucune
soit
moins
plus
avant
arriere
devant
derriere
rien
fois
mi
es
ex
...

Pour mémoire, SQL Server de Microsoft utilise un fichier de mots noirs, pour son indexation textuelle qui est le suivant :

 
Sélectionnez

II
1
III
2
IV
3
VI
4
VII
5
VIII
6
XI
7
XII
8
XIII
9
XIV
0
XIX
$
XV
a
b
c
d
e
f
g
h
i
j
k
l
m
n
o
p
q
r
s
t
u
v
w
x
y
z
XVI
XVII
XVIII
XX
XXI
XXII
XXIII
XXIV
XXIX
XXV
XXVI
XXVII
XXVIII
XXX
XXXI
XXXII
XXXIII
XXXIV
XXXIX
XXXV
XXXVI
XXXVII
XXXVIII
a
adieu
afin
ah
ai
aie
aient
aies
ait
al.
alerte
allô
alors
apr.
après
arrière
as
attendu
attention
au
aucun
aucune
aucunes
aucuns
audit
auquel
aura
aurai
auraient
aurais
aurait
auras
aurez
auriez
aurions
aurons
auront
autant
autre
autres
autrui
aux
auxdites
auxdits
auxquelles
auxquels
avaient
avais
avait
avant
avec
avez
aviez
avions
avoir
avons
ayant
ayante
ayantes
ayants
ayez
ayons
aïe
bah
barbe
basta
beaucoup
bernique
bien
bigre
billiard
bis
bof
bon
bougre
boum
bravissimo
bravo
car
ce
ceci
cela
celle
celles
celui
centième
centièmes
cents
cependant
certaines
certains
ces
cet
cette
ceux
chacun
chacune
chaque
chez
chic
chiche
chouette
chut
ciao
ciel
cinq
cinquante
cinquantième
cinquantièmes
cinquième
cinquièmes
clac
clic
comme
comment
concernant
contre
corbleu
coucou
couic
crac
cric
crénom
da
dame
damnation
dans
de
debout
depuis
derrière
des
desdites
desdits
desquelles
desquels
deux
deuxième
deuxièmes
devaient
devais
devait
devant
devante
devantes
devants
devez
deviez
devions
devoir
devons
devra
devrai
devraient
devrais
devrait
devras
devrez
devriez
devrions
devrons
devront
dia
diantre
dix
dixième
dixièmes
dois
doit
doive
doivent
doives
donc
dont
doucement
douze
douzième
douzièmes
du
dudit
due
dues
duquel
durant
durent
dus
dussent
dut
dès
dû
dût
eh
elle
elles
en
encontre
endéans
entre
envers
es
et
eu
eue
eues
euh
eurent
eurêka
eus
eusse
eussent
eusses
eussiez
eussions
eut
eux
excepté
eûmes
eût
eûtes
fi
fichtre
fixe
flûte
foin
fors
fouchtra
furent
fus
fusse
fussent
fusses
fussiez
fussions
fut
fûmes
fût
fûtes
gare
grâce
gué
ha
halte
hardi
hein
hem
hep
heu
ho
holà
hop
hormis
hors
hou
hourra
hue
huit
huitante
huitantième
huitième
huitièmes
hum
hurrah
hé
hélas
il
ils
jarnicoton
je
jusque
la
ladite
laquelle
las
le
ledit
lequel
les
lesdites
lesdits
lesquelles
lesquels
leur
leurs
lorsque
lui
là
ma
made
mais
malgré
mazette
me
merci
merde
mes
mien
mienne
miennes
miens
milliard
milliardième
milliardièmes
millionième
millionièmes
millième
millièmes
mince
minute
miséricorde
moi
moins
mon
morbleu
motus
moyennant
mâtin
na
ne
neuf
neuvième
neuvièmes
ni
nonante
nonantième
nonantièmes
nonobstant
nos
notre
nous
nul
nulle
nulles
nuls
nôtre
nôtres
octante
octantième
oh
ohé
olé
on
ont
onze
onzième
onzièmes
or
ou
ouais
ouf
ouille
oust
ouste
outre
ouïe
où
paix
palsambleu
pan
par
parbleu
parce
pardi
pardieu
parmi
pas
passé
patatras
pechère
pendant
personne
peu
peuchère
peut
peuvent
peux
plein
plouf
plus
plusieurs
point
pouah
pour
pourquoi
pourra
pourrai
pourraient
pourrais
pourrait
pourras
pourrez
pourriez
pourrions
pourrons
pourront
pourvu
pouvaient
pouvais
pouvait
pouvant
pouvante
pouvantes
pouvants
pouvez
pouviez
pouvions
pouvoir
pouvons
premier
premiers
première
premières
psitt
pst
pu
pue
pues
puis
puisque
puisse
puissent
puisses
puissiez
puissions
purent
pus
pussent
put
pécaïre
pût
qq.
qqch.
qqn
quand
quant
quarante
quarantième
quarantièmes
quatorze
quatorzième
quatorzièmes
quatre
quatrième
quatrièmes
que
quel
quelle
quelles
quelqu'un
quelqu'une
quels
qui
quiconque
quinze
quinzième
quinzièmes
quoi
quoique
rataplan
revoici
revoilà
rien
sa
sacristi
salut
sans
saperlipopette
sapristi
sauf
savoir
se
seize
seizième
seizièmes
selon
sept
septante
septantième
septième
septièmes
sera
serai
seraient
serais
serait
seras
serez
seriez
serions
serons
seront
ses
si
sien
sienne
siennes
siens
sinon
six
sixième
sixièmes
soi
soient
sois
soit
soixante
soixantième
soixantièmes
sommes
son
sont
sous
soyez
soyons
stop
suis
suivant
sur
ta
tandis
tant
taratata
tayaut
taïaut
te
tel
telle
telles
tels
tes
tien
tienne
tiennes
tiens
toi
ton
touchant
tous
tout
toute
toutes
treize
treizième
treizièmes
trente
trentième
trentièmes
trois
troisième
troisièmes
tu
tudieu
turlututu
un
une
unième
unièmes
v'lan
va
vers
versus
veuille
veuillent
veuilles
veuillez
veuillons
veulent
veut
veux
via
vingt
vingtième
vingtièmes
vivement
vlan
voici
voilà
vos
votre
voudra
voudrai
voudraient
voudrais
voudrait
voudras
voudrez
voudriez
voudrions
voudrons
voudront
voulaient
voulais
voulait
voulant
voulante
voulantes
voulants
voulez
vouliez
voulions
vouloir
voulons
voulu
voulue
voulues
voulurent
voulus
voulussent
voulut
voulût
vous
vs
vu
vôtre
vôtres
y
zut
à
ç'a
ç'aura
ç'aurait
ç'avait
ça
çà
ès
étaient
étais
était
étant
étante
étantes
étants
étiez
étions
évohé
évoé
êtes
être
ô
ôté

On peut constater au passage que SQL Server est fâché avec les transports en commun puisqu'il élimine le car !!!

Juste une suggestion en passant, vous pouvez aussi mettre en mots noirs les chiffres exprimés sous formes de littéraux : deux, trois quatre… onze, treize, vingt, cent, mille, etc ...

Le modèle relationnel complet de notre petite application est donc le suivant :

Image non disponible
Modèle conceptuel de Données (MCD)
Image non disponible
Modèle Physique de Données (MPD)

Nous pouvons maintenant procéder à l'alimentation de la table des mots, par les seuls mots retenus :

 
Sélectionnez

insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (1, 'petit');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (2, 'chat');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (3, 'est');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (4, 'mort');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (5, 'fait');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (6, 'beau');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (7, 'soleil');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (8, 'brille');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (9, 'oiseaux');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (10, 'chantent');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (11, 'comprendre');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (12, 'entreprendre');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (13, 'mamelles');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (14, 'commerce');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (15, 'prendre');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (16, 'temps');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (17, 'vivre');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (18, 'soi');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (19, 'autres');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (20, 'vie');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (21, 'hauts');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (22, 'bas');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (23, 'confondre');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (24, 'basse');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (25, 'guitare');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (26, 'contrebasse');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (27, 'violon');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (28, 'faut');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (29, 'manger');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (30, 'partir');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (31, 'mourir');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (32, 'peu');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (33, 'fin');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (34, 'prudence');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (35, 'mere');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (36, 'surete');
insert into MOT (MOT_ID, MOT_MOT) values (37, 'garcons);

Dernière phase de notre algorithme, saisir les correspondances entre les mots et les textes dans la table INDEX :

 
Sélectionnez

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (1, 1);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (1, 2);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (1, 3);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (1, 4);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (2, 5);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (2, 6);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (2, 7);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (2, 8);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (2, 9);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (2, 10);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (3, 11);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (3, 12);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (3, 13);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (3, 14);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (4, 15);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (4, 16);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (4, 17);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (4, 18);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (4, 19);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (5, 20);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (5, 21);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (5, 22);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (6, 23);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (6, 24);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (6, 25);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (6, 26);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (6, 27);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (7, 17);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (7, 28);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (7, 29);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (8, 30);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (8, 31);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (8, 32);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (9, 4);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (9, 18);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (9, 33);

insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (10, 3);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (10, 34);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (10, 35);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (10, 36);
insert into INDEX (TXT_ID, MOT_ID) values (10, 37);

1.2.3. Les requêtes

Il s'agit maintenant de trouver les requêtes à mettre en œuvre pour répondre à la recherche textuelle.

Une bonne manière de résoudre la chose, serait de trouver une seule requête capable de traiter la majorité des cas de figure. Par exemple, paramétrer une seule requête capable de rechercher un texte contenant :

  • un mot ou un autre ('VIVRE' ou 'MANGER' ou les deux)
  • un mot et l'autre ('VIVRE' et 'MANGER')
  • trois mots ou plus ('BASSE' et 'GUITARE' et 'CONTREBASSE')
  • au moins deux mots sur trois (parmi 'MORT', 'SOI', 'VIVRE') !
  • etc...

requête OU

recherche de texte contenant un mot ou un autre : 'VIVRE' ou 'MANGER' (ou les deux)

 
Sélectionnez

select distinct t.TXT_ID
from   TEXTE t join INDEX d on t.TXT_ID = d.TXT_ID
               join MOT m   on d.MOT_ID = m.MOT_ID
where  m.MOT_MOT in ('VIVRE', 'MANGER')

requête ET

recherche de texte contenant un mot et l'autre : 'VIVRE' et 'MANGER'
La requête est basée sur la même requête que précédemment, avec en plus une clause d'agrégation avec un groupage :

 
Sélectionnez

select distinct t.TXT_ID
from   TEXTE t join INDEX d on t.TXT_ID = d.TXT_ID
               join MOT m   on d.MOT_ID = m.MOT_ID
where  m.MOT_MOT in ('VIVRE', 'MANGER')
group  by t.TXT_ID
having count(*) >= 2

recherche de texte contenant trois mots : 'BASSE' et 'GUITARE' et 'CONTREBASSE'

 
Sélectionnez

select distinct t.TXT_ID
from   TEXTE t join INDEX d on t.TXT_ID = d.TXT_ID
               join MOT m   on d.MOT_ID = m.MOT_ID
where  m.MOT_MOT in ('BASSE', 'GUITARE', 'CONTREBASSE')
group  by t.TXT_ID
having count(*) >= 3

requête combinant des OU et des ET

Recherche de texte contenant au moins deux mots sur 3, parmi 'MORT', 'SOI', 'VIVRE'

 
Sélectionnez

select distinct t.TXT_ID
from   TEXTE t join INDEX d on t.TXT_ID = d.TXT_ID
               join MOT m   on d.MOT_ID = m.MOT_ID
where  m.MOT_MOT in ('MORT', 'SOI', 'VIVRE')
group  by t.TXT_ID
having count(*) >= 2

requête généralisée paramétrable

De manière générale :

 
Sélectionnez

select distinct t.TXT_ID
from   TEXTE t join INDEX d on t.TXT_ID = d.TXT_ID
               join MOT m   on d.MOT_ID = m.MOT_ID
where  m.MOT_MOT in ( :param1 )
group  by t.TXT_ID
having count(*) >= :param2

ou :

  • :param1 est la liste de mots séparé par des virgules
  • :param2 le nombre d'occurrence de mot requis simultanément

Ainsi la première requête (OU avec deux mots) peut s'exprimer :

 
Sélectionnez

select distinct t.TXT_ID
from   TEXTE t join INDEX d on t.TXT_ID = d.TXT_ID
               join MOT m   on d.MOT_ID = m.MOT_ID
where  m.MOT_MOT in ('VIVRE', 'MANGER')
group by  t.TXT_ID
having count(*) >= 1

ANNEXE : primitive en Pascal (Delphi) des fonctions de base :
Nettoyage de la chaîne de caractères, découpage de la chaîne en mots et suppression des mots noirs.

 
Sélectionnez

type
  CelMot = record
     mot : string;
     idm : integer;
     cle : boolean;
  end;
  TabMot = array of CelMot;

var
   TabMotNoir : TabMot;

// ce tableau est alimenté avec la requête suivante :
// select   MNR_MOT_NOIR
// from     T_MOT_NOIR
// order by MNR_MOT_NOIR
 

// mot noir le plus long
   i_mot_noir_maxi_long : integer;
 

//**********************************************************************//
// NETTOYAGE DE LA CHAINE DE CARACTERE                                  //
//**********************************************************************//
function CleanStr(var aString : string) : boolean;
// en entrée, la chaîne doit être en caractères minuscules
var
   i      : integer;
   newStr : string;
begin

CleanStr := false;
newStr := '';

for i:=1 to length(aString) do
   CASE aString[i] of
      // accepte tel quel les caractéres de a à z et de 0 à 9
      'a' .. 'z'  : newStr := NewStr + aString[i];
      '0' .. '9'  : newStr := NewStr + aString[i];
      // nettoyage des caractères accentués et divers
      'à', 'â', 'ä', 'ã', 'á', 'å', 'À', 'Á', 'Â', 'Ã', 'Ä', 'Å' :
           newStr := newStr + 'a';
      'æ', 'Æ' :
           newStr := newStr + 'ae';
      'ç', 'Ç' :
           newStr := newStr + 'c';
      'é', 'è', 'ê', 'ë', 'É', 'È', 'Ê', 'Ë' :
           newStr := newStr + 'e';
      'î', 'ï', 'ì', 'í', 'Ì', 'Í', 'Î', 'Ï' :
           newStr := newStr + 'i';
      'ñ', 'Ñ' : newStr := newStr + 'n';
      'ô', 'ö', 'ð', 'ò', 'ó', 'Ò', 'Ó', 'Ô', 'Õ', 'Ö' :
           newStr := newStr + 'o';
      'œ', 'Œ'    : newStr := newStr + 'oe';
      'ù', 'ú', 'û', 'ü', 'Ù', 'Ú', 'Û', 'Ü' :
           newStr := newStr + 'u';
      'ý', 'ÿ', 'Ý', 'Ÿ'  : newStr := newStr + 'y';
   ELSE
      // dans tous les autres cas, remplacement par un espace sauf si
      // espace déjà présent dans la chaîne résultat...
      if newStr[length(newStr)] <> ' '
      then
         newStr := newStr + ' ';
   END;

aString := newStr;
CleanStr := true;

end;

//**********************************************************************//
// DECOUPAGE DE LA CHAINE DE CARACTERES EN MOTS                         //
//**********************************************************************//
function BreakStr(aString : string; var mots : TabMot; supMotNoir : boolean; supLet : boolean) : boolean;
var
   i     : integer;
   mot   : string;
   car   : string;
begin

BreakStr := false;

mot := '';
// on la débarrasse de ses caractères parasites en début ou fin
aString := trim(aString);

// analyse caractère par caractère de la chaine nettoyée
for i:=1 to length(aString)
do
begin
   car := copy(aString,i,1);
// c'est un espace
   if car = ' '
   then
   begin
// pas de mot précédemment stocké
      if length(mot) = 0
      then
         continue;
// mot d'une lettre, mais pas retenu
      if (length(mot) = 1) and supLet
      then
      begin
         mot := '';
         continue;
      end;
      if isMotNoir(mot)
      then
      begin
         mot := '';
         continue;
      end;
// mot retenu
      setLength(mots,length(mots)+1);
      mots[length(mots)-1].mot := mot;
      mot := '';
   end
   else
      mot := mot + car;
end;

// traitement de l'éventuel mot final
if length(mot) > 0
then
   if not ((length(mot) = 1) and supLet)
   then
   begin
      setLength(mots,length(mots)+1);
      mots[length(mots)-1].mot := mot;
   end;

BreakStr := true;
end;

//**********************************************************************//
// EST-CE UN MOT NOIR ?                                                 //
// (recherche dichotomique dans le tableau des mots noirs)              //
//**********************************************************************//
function IsMotNoir(unMot : string) : boolean;
var
   iCel : integer;
   bMax, bMin : integer;
begin

IsMotNoir := false;

if length(unMot) > i_mot_noir_maxi_long
then
   exit;

// recherche dichotomique dans le tableau des mots noirs.
bMin := 0;
bMax := length(TabMotNoir)-1;
while bMax <> bMin
do
begin
   iCel := (bMax + bMin) div 2;
   if unMot = TabMotNoir[iCel].mot
   then
   begin
// c'est un mot noir !!!
      IsMotNoir := true;
      exit;
   end;
   if unMot < TabMotNoir[iCel].mot
   then
      bMax := iCel
   else
      bMin := iCel;
   if bMax = bMin+1
   then
   begin
      if (unMot = TabMotNoir[bMax].mot) or (unMot = TabMotNoir[bMin].mot)
      then
         IsMotNoir := true;
      exit;
   end;
end;

end;

//**********************************************************************//
// TRI DU TABLEAU  avec comptage des occurences                         //
// on utilise temporairement un TStringList                             //
//**********************************************************************//
// Exemple, MOTS comporte les mots suivants en entrée :
// Mots[0].mot = 'perdu', Mots[0].idm = null
// Mots[1].mot = 'trouve', Mots[1].idm = null
// Mots[2].mot = 'retrouve', Mots[2].idm = null
// Mots[3].mot = 'trouve', Mots[3].idm = null
// a la sortie, on obtient :
// Mots[0].mot = 'perdu', Mots[0].idm = 1
// Mots[2].mot = 'retrouve', Mots[2].idm = 1
// Mots[1].mot = 'trouve', Mots[1].idm = 2

function SortTab(var lesMots : TabMot) : boolean;
var
   ListMot  : TStringList;
   i,j      : integer;
begin

SortTab := false;

ListMot := TStringList.create();
try
   ListMot.sorted := true;
// alimentation du StringList
   for i:= 0 to length(lesmots)-1
   do
      ListMot.add(lesmots[i].mot);
// vidage du tableau
   setlength(lesmots,0);
// le tableau prend la taille du nombre de ligne du TStringList
   setlength(lesmots,ListMot.count);
   j := 0;
// recopie du TStrinList dans le tableau avec comptage des doublons
   for i:= 0 to ListMot.count-1
   do
      if j = 0
      then
      begin
         lesmots[j].mot := ListMot.strings[i];
         lesmots[j].idm := 1;
         j := 1;
      end
      else
      begin
         if lesmots[j].mot = ListMot.strings[i]
         then
            lesmots[j].idm := lesmots[j].idm +1
         else
         begin
            j := j+1;
            lesmots[j].mot := ListMot.strings[i];
            lesmots[j].idm := 1;
         end;
      end;
finally
   ListMot.free();
end;
setlength(lesmots,j+1);
SortTab := true;
end;
 

2. Recherches sémantiques

Mais notre travail n'en est pas pour autant fini. En effet il est souhaitable que si dans notre index, le mot voiture ne soit pas présent, mais qu'en revanche on y trouve véhicule, automobile, bagnole ou encore voitures (au pluriel), la requête effectuée nous trouve des résultats par similitude du concept. C'est la recherche sémantique...

Apparentement sémantique d'un mot

Un mot peut être apparenté à un autre de quatre manière :

  • le mot est une forme fléchie (pluriel, féminin, conjugaison...)
  • le mot est un synonyme plus ou moins proche
  • le mot est un mot parent construit sur la même racine
  • il s'agit d'une expression synonyme
Exemple : hôpital
formes fléchies : hôpitaux...
synonymes : clinique, hospice, asile, dispensaire, polyclinique, ...
parents : hospitaliser, hospitalier, hospitalisation, hospice...
expression synonyme : établissement de santé, centre de soins, maison médicalisée...

Il convient donc de définir dans la base de données un lien entre divers mots, lien que l'on qualifiera (forme fléchie, synonyme, parent...).
Bien entendu il faudra enrichir le "dictionnaire" de ces apparentements sémantiques ou bien acheter un tel dictionnaire sous forme de fichier électronique.

3. Mots mal orthographiés

Une autre problématique de la recherche est que l'utilisateur peut avoir mal orthographié un mot.

Les études menées à ce sujet ont montré que les principales anomalie d'écriture résidait soit dans l'inversion des lettres d'un mot, soit dans une erreur de frappe ou d'ortographe.

3.1. Erreur de frappe

Pour retrouver un mot dont certaines lettres ont été inversées, il suffit de prendre toutes les lettres de ce mot et de les placer dans un ordre défini, l'ordre alphabétique en l'occurence semble le plus indiqué.

Par exemple, notre utilisateur voulant trouver le mot guitare, tappe malencontreusement le mot guitrae.
En conservant dans la base de données, pour chaque mot la liste de ses lettres dans l'ordre alphabétique, nous aurions stocké aegirtu. En cas d'échec de la recherche directe du mot on peut alors lister ses lettres dans l'ordre alphabétique et tenter de retrouver un mot contenant les mêmes lettres.

Bien évidemment cette technique n'est pas une panacée, car deux mots comme portes et poster comportent les mêmes lettres mais sont dénués de sens commun !

3.2. Orthographe défectueuse

Donal Knuth, a proposé il y a maintenant plusieurs décennies, une méthode simple pour tenter de retrouver un mot mal orthographié.

Il est parti du fait que si un mot était mal orthographié, il y avait fort à parier qu'en coupant le mot en deux, alors l'erreur avait toutes les chances de se trouver soit dans le demi mot de droite, soit dans le demi mot de gauche. Suivant cette hypothèse, il en concluait que l'autre demi mot restait bien orthographié. Il recherchait alors dans son dictionnaire les mots commençant par le demi de gauche et ceux finissant par le demi mot de droite. La liste de mots ainsi retrouvée devait alors comporter le mot correctement orthographié.

Par exemple, notre utilisateur voulant trouver le mot guitare, l'orthographie guithare.
L'algorithme ci-dessus présenté permettra de retrouver les mots commençant par guit... et ceux finissant par ...hare, dont voici la liste :
guitare
guitariste
guitoune
cithare

4. Mesure de pertinence

La plupart des moteurs de recherche associées aux bases de connaissance affectent un poids aux résultats présentés, afin de proposer, en premier les résultats les plus pertinents, et en fin de liste les moins pertinents.

Sans entrer dans les détails, on peut concevoir que le poids peut être considéré comme une logique floue ou la correspondance est parfaite (valeur 1) ou vide (valeur 0). Entre les deux, différentes valeurs réelles sont possibles afin de qualifier la pertinence de la recherche.

On attribuera une valeur 1 à l'indice de pertinence lorsque tous les mots auront été trouvés exactement tel que saisie.
Pour les autres correspondances on pourra par exemple évaluer la diminution de l'indice de chaque mot à l'aide du tableau ci dessous :

correspondance exacte forme fléchie (sexe, pluriel) synonyme forme fléchie (conjuguées) parent erreur de frappe mauvaise orthographe
  100% 90% 80% 70% 60% 40% 30%

Exemple : L'utilisateur recherche "hôpital" et "guitare"
Résultats :

 
Sélectionnez

guitare, hôpital         1
guitare, hôpitaux        0,95
guitare, clinique        0,9
guitare, hospitaliser    0,8

Exemple 2 : L'utilisateur recherche "hôpital" et "guithare" (erreur d'orthographe)
Résultats :

 
Sélectionnez

guitare, hôpital         0,65
guitare, hôpitaux        0,6
guitare, clinique        0,55
guitare, hospitaliser    0,5

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Livres
SQL - développement
SQL - le cours de référence sur le langage SQL
Avant d'aborder le SQL
Définitions
SGBDR fichier ou client/serveur ?
La base de données exemple (gestion d'un hôtel)
Modélisation MERISE
Mots réservés du SQL
Le SQL de A à Z
Les fondements
Le simple (?) SELECT
Les jointures, ou comment interroger plusieurs tables
Groupages, ensembles et sous-ensembles
Les sous-requêtes
Insérer, modifier, supprimer
Création des bases
Gérer les privilèges ("droits")
Toutes les fonctions de SQL
Les techniques des SGBDR
Les erreur les plus fréquentes en SQL
Les petits papiers de SQLPro
Conférence Borland 2003
L'héritage des données
Données et normes
Modélisation par méta données
Optimisez votre SGBDR et vos requêtes SQL
Le temps, sa mesure, ses calculs
QBE, le langage de ZLOOF
Des images dans ma base
La jointure manquante
Clefs auto incrémentées
L'indexation textuelle
L'art des "Soundex"
Une seule colonne, plusieurs données
La division relationnelle, mythe ou réalité ?
Gestion d'arborescence en SQL
L'avenir de SQL
Méthodes et standards
Les doublons
SQL Server
Eviter les curseurs
Un aperçu de TRANSACT SQL V 2000
SQL Server 2000 et les collations
Sécurisation des accès aux bases de données SQL Server
Des UDF pour SQL Server
SQL Server et le fichier de log...
Paradox
De vieux articles publiés entre 1995 et 1999 dans la défunte revue Point DBF

  

Copyright © 2004 Frédéric Brouard. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.